La protection cardio-vasculaire

Comment faire une prévention cardiovasculaire efficace?. En effet, les messages nutritionnels ne sont entendus que par des gens déjà sensibilisés au problème, et pas toujours par ceux qui en aurait le plus besoin : on le voit avec les inscriptions sur les paquets de cigarettes et avec les messages « mangez 5 fruits et légumes par jour » ou « bougez plus » etc. Les principaux facteurs de maladies cardiaques sont : le tabagisme, le diabète, le cholestérol et les troubles lipidiques, l’hypertension artérielle, l’obésité, les antécédents familiaux. Le stress et la sédentarité jouent aussi un rôle qu’il ne faut pas négliger. On pourrait ajouter parmi les facteurs de risque le sexe masculin, l’âge, la ménopause précoce pour les femmes. Une prévention nutritionnelle grâce à une alimentation adaptée et personnalisée doit être proposée pour les individus appartenant à des groupes dits « à risque ».

Les études d’intervention nutritionnelle dans l’athérosclérose ont mis en évidence le rôle primordial de la nutrition dans ces problèmes pathologiques. Les premiers travaux ont d’abord cherché à agir sur les seuls facteurs qui semblaient importants : les lipides. Puis sont intervenues les études portant sur un seul aliment, ou un seul nutriment. A présent, ce sont davantage des changements sur l’ensemble de l’alimentation qui sont proposés. En nutrition, ce n’est pas forcement ce que l’on mange qui est important mais ce que l’on devrait manger avec et qu’on ne mange pas ! Aucun aliment n’est mauvais, c’est la répétitivité de certains comportements qui fera augmenter le risque sur le plan cardio-vasculaire.