Gestion des intolérances alimentaires

Quelle est la différence entre une allergie et une intolérance alimentaires ?

  • Une allergie induit une activation du système immunitaire par absorption d’une protéine « allergisante » dans un élément incriminé. Elle peut engendrer des complications graves à long terme (ostéoporose, retard de croissance, cancers).
  • Une intolérance est une impossibilité de digestion où le système immunitaire ne joue aucun rôle. Une intolérance alimentaire ne met pas en jeu le pronostic vital mais se traduit par des symptômes variés désagréables au quotidien et souvent d’ordre digestif.

La nutrition est le seul traitement existant pour pallier aux allergies et intolérances alimentaires. L’allergie alimentaire est une réaction de votre système immunitaire face à une protéine nommée allergène que l’organisme a détecté comme lui étant dangereux et qui va libérer alors des anticorps spécifiques et de l’histamine.
L’allergie peut engendrer de sérieuses complications pouvant mettre en jeu le pronostic vital. L’intolérance alimentaire se produit lorsque l’organisme n’assure pas la digestion d’un aliment ou d’un de ses composants.
Sans menace vitale et sans impliquer le système immunitaire, elle génère certains symptômes gastro-intestinaux résultant d’une déstructuration du microbiote intestinal. Contrairement aux personnes souffrant d’allergies alimentaires, celles souffrant d’intolérances peuvent néanmoins supporter des petites doses sans en manifester des symptômes. La vraie intolérance alimentaire n’est que temporaire même si sa durée peut être très longue.

Pourquoi consulter ?

  • Prévenir de la dénutrition liée à la peur de votre allergie ou intolérance
  • Avoir un programme alimentaire sain vous permettant d’apporter vos besoins nutritionnels malgré votre intolérance.
  • Connaître les aliments et additifs alimentaires intolérants ou allergiques.
  • Etre aidé et accompagné au quotidien dans la gestion de votre alimentation.
  • Reconstruction d’une flore intestinale satisfaisante.
  • Réparation de la paroi intestinale.
  • Palliation de l’inflammation intestinale.
  • Rééquilibrage de l’équilibre acido-basique métabolique.

Les intolérances alimentaires peuvent être responsables de troubles digestifs allant de simples ballonnements à des troubles plus gênants tel que constipation chronique ou diarrhée, voir handicapants comme des douleurs violentes. Les autres troubles peuvent être des migraines, des troubles cutanés tels que psoriasis, eczéma, des fatigues chroniques et un surpoids. Récemment,  il a été démontré l’interconnection entre notre intestin et notre cerveau et avec notre santé. «L’intestin a le même nombre de neurones que le cerveau. Il est le seul organe à avoir son propre système nerveux et il regroupe 80% des cellules immunitaires de l’organisme.

Le gluten est la protéine que l’on retrouve dans certaines céréales : le blé, le seigle, l’avoine et l’orge. En faible quantité dans l’épeautre, le petit épeautre et le kamut. Depuis quelques années, le Blé est génétiquement modifié pour obtenir des teneurs en gluten variables en fonction de l’utilisation du blé. Et notre intestin ne s’est pas adapté aussi vite que cette invasion de gluten… Vous pouvez avoir une maladie coeliaque. C’est à dire que quand vous mangez du gluten vous avez une réaction immunitaire inflammatoire qui se met en place, qui détruit l’intégrité de l’intestin, perturbe l’absorption des nutriments de votre alimentation provoquant des carences et donc de la fatigue, des anémies, des troubles de l’humeur, un amaigrissement, de l’ostéoporose… Mais cette maladie coeliaque se caractérise aussi par des douleurs intestinales, des diarrhées, des vomissements. Le diagnostic se fait par une prise de sang (recherche d’anticorps IgA transglutaminase) confirmé par une biopsie). Le traitement est l’éviction totale du gluten à vie.

Vous pouvez avoir une hypersensibilité de type 3 (plus communément appelée intolérance au gluten) pour laquelle les anticorps que vous produisez et que l’on va rechercher sont les IgG. Il ne s’agit pas de la même réaction immunitaire mais nous avons aussi une attaque de l’intégrité du microbiote intestinal par le gluten. Les symptômes seront une perturbation de votre transit, des douleurs au ventre, mais aussi des migraines, des maladies ORL à répétition, des mycoses à répétition, ou de l’eczéma.
Le traitement est la limitation le plus possible des apports en gluten associé à un traitement de phytothérapie (des plantes) qui va rétablir l’intégrité de l’intestin. Vous allez très vite constater la disparition des symptômes. Mais il y a du gluten partout, comment vais-je manger ? Nous allons vous donner des conseils et des astuces pour trouver une alimentation agréable sans gluten.

Notre approche pour vous permettre de gérer au mieux votre alimentation compte tenu de votre allergie :

  • vous guider vers un régime alimentaire équilibré excluant les aliments à l’origine de votre allergie ;
  • vous proposer des menus équilibrés et des recettes compatibles avec votre allergie afin de vous faciliter la vie au maximum ;
  • vous guider vers des produits diététiques spéciaux ;
  • vous indiquer les différentes institutions pouvant vous aider au quotidien.